Plier une hirondelle de Margret Kreidl (audio)

« Tu ne raconteras pas cette histoire encore une fois. Ce n’est pas une vraie histoire. Elle n’a ni début ni fin.

C’est un rêve que tu racontes. Tu rêves que ta sœur s’allume. Mais elle ne brûle pas, elle s’arrête, noirâtre.

Tu l’allumes encore une fois. Il faut que tu racontes cette histoire encore une fois. »

Marie-Philippe Joncheray et Guillaume Richez lisent un extrait de Plier une hirondelle (Eine Schwalbe falten) de Margret Kreidl, traduit de l’allemand (Autriche) par François Mathieu, publié aux éditions Les Inaperçus.

© éditions Les Inaperçus, tous droits réservés 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s